Brigade verte

Le conseil municipal a entériné la décision d’adhérer à la Brigade Verte depuis le 1er janvier 2022.  Cette décision est notamment motivée par la recrudescence des incivilités auxquelles doit faire face notre commune.

 

La Brigade verte, c’est quoi ?

La Brigade Verte est un organisme de la fonction publique territoriale au service des Communes y ayant adhéré. Les Maires de ces Communes sont placés au centre du dispositif.

La Brigade Verte travaille en partenariat avec toutes les autres institutions du territoire : la Communauté européenne d’Alsace, la Région, la Gendarmerie, la Police, etc

 

Comment fonctionne la Brigade Verte ?

La structure est à l’heure actuelle composée de 58 gardes-champêtres intervenant sur le terrain, 6 personnes travaillant au service administratif et 3 techniciens démoustication.

Les agents de la Brigade Verte sont formés régulièrement à leur métier : rédaction de procédures, législation spécifique, nouveaux animaux de compagnie, chiens dangereux, gestes techniques, secourisme, conduite automobile

Les gardes-champêtres interviennent selon une organisation territoriale géographique pertinente et sur des horaires élargis, les patrouilles s’effectuant 7/7 jours, 365 jours par an.

Le Maire est le principal interlocuteur de la Brigade Verte, c’est lui qui définit les axes et les directives d’action. 

Quelles sont les missions de la Brigade Verte ?

Avec plusieurs milliers d’interventions chaque année, les domaines d’activité de la Brigade Verte sont aussi variés que le permettent les compétences des Gardes Champêtres.

Les missions d’intervention des gardes champêtres sont larges et se déclinent comme suit :

  • Gestion des incivilités
  • Gestion des nuisances sonores, olfactives, visuelles
  • Animaux domestiques errants / animaux sauvages blessés ou morts
  • Stationnement sur la voie publique
  • Police de la chasse et de la pêche
  • Surveillance du domaine forestier
  • Constat et verbalisation des dépôts sauvages, des dégradations sur les biens publics ou privés
  • Urbanisme et respect du PLU

La contribution annuelle est fonction du potentiel financier des communes, du nombre d’habitants, ainsi que de la superficie du ban communal, et fait l’objet d'une contribution de la CEA de l’ordre de 40%.